Identification du sol

Identify the floor and its problems. This can often happen from a distance thanks to some basic tests and good photos. The information below shows some basic tests you can perform before contacting us. In most cases this information gives you a general idea but we always go on site to avoid any surprises and to complete the identification of problems.

Message d'erreur

  • Deprecated function: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in require_once() (line 341 of /var/www/emotions/includes/module.inc).
  • Deprecated function: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in require_once() (line 341 of /var/www/emotions/includes/module.inc).
  • Deprecated function: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in require_once() (line 341 of /var/www/emotions/includes/module.inc).
  • Deprecated function: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in require_once() (line 341 of /var/www/emotions/includes/module.inc).
  • Deprecated function: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in require_once() (line 341 of /var/www/emotions/includes/module.inc).
  • Deprecated function: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in require_once() (line 341 of /var/www/emotions/includes/module.inc).
  • Deprecated function: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in require_once() (line 341 of /var/www/emotions/includes/module.inc).
  • Deprecated function: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in require_once() (line 341 of /var/www/emotions/includes/module.inc).
  • Deprecated function: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in require_once() (line 341 of /var/www/emotions/includes/module.inc).
  • Deprecated function : Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated dans include_once() (ligne 3492 dans /var/www/emotions/includes/bootstrap.inc).

Si la roche est veinée ou marbrée, il s’agit de toute évidence d’un marbre ou d’une pierre calcaire.
Les granits sont quant à eux généralement reconnaissable par la présence de grains cristallins visibles à l’œil nu.
Si la roche est composée d’une multitude de petits cailloux agglomérés, il s’agira d’un granito. Si dans ce cas, il n’y a pas de joints, il s’agit d’un terrazzo coulé sur place.
Dans le cas de carreaux uniformes, il s’agira vraisemblablement de grès cérame ou d’une autre pierre synthétique.
Les terres cuites et carreaux de ciments sont tout à fait spécifiques et donc facilement reconnaissables.

  

Un test classique à réaliser sur les pierres naturelles consiste à verser de l’acide assez puissant (par exemple du détartrant toilettes) sur le sol. Si bouillonnement se forme, la pierre contient du calcaire et pourra donc être cristallisée.
Si aucune bouillonnement n’apparait, il conviendra d’utiliser une autre technique de montée en brillance.

La dureté, ou résistance à la griffe, d’un pierre est généralement mesurée selon l’échelle de Mohs. Cette échelle classe les pierres selon leur capacité à rayer les autres. Dans ce cadre, seul le diamant est capable de griffer tous les autres matériaux et reçoit donc une note de 10 sur l’échelle de Mohs. Vous pouvez évaluer la dureté de votre sol en essayant de le griffer avec une pièce en cuivre (dureté < 3), un couteau (dureté <5) et une lime (dureté <6).

La dureté d’un marbre ou d’un granit est cependant également souvent liée à sa couleur. Les marbres les plus durs sont les beiges et les rouges. Les plus tendres sont les marrons et les noirs. Plus un sol est tendre, plus il nécessitera un entretien régulier.

La dureté des grès cérame et carrelages synthétiques dépend quant à elle de la température de cuisson de ces pierres et est également inversement proportionnelle à leur porosité. Au plus la pierre sera dure, au moins elle sera poreuse. La dureté d’un grès cérame peut donc souvent être évaluée en vérifiant son niveau de porosité.

 

Le niveau de porosité d’un sol peut soit être intrinsèque (comme pour les terres cuites et certaines pierres naturelles poreuses), soit être lié à son usure et à des mauvaises méthodes d’entretien (nettoyage à l’acide).

Les pierres poreuses sont évidemment beaucoup plus sensibles aux tâches et il convient donc de les traiter de manière adéquate.

Dans le premier cas (pierres naturellement poreuses), il convient de les protéger avec une émulsion ou un hydrofuge-oléofuge. Ces pierres ne peuvent généralement pas être montées en brillance naturellement.
Dans le second cas (mauvais entretien), le ponçage de surface endommagée et les traitements de polissage et cristallisation permettent de revenir sur la matière d’origine et ainsi faciliter son entretien par la suite.

Il est assez facile d’évaluer le niveau de porosité de votre sol grâce à plusieurs tests. Il convient tout d’abord de  légèrement poncer le sol (papier émeri #400) pour s’assurer qu’aucune protection ne soit encore disposée sur le sol.

  • Test 1 : Verser un peu d’eau sur le sol. Si l’eau pénètre, c’est que le support est assez poreux.
  • Test 2 : Mélanger de la poussière (issue du sac d’aspirateur p.ex) avec un peu d’eau qu’on étalera sur le sol. Après séchage de la boue, nettoyer avec un chiffon blanc et de l’eau. Si les salissures disparaissent complètement, c’est que le support n’est pas poreux. Sinon, il conviendra de poncer le sol pour revenir sur une matière non-poreuse ou protéger le sol par une émulsion.
  • Test 3 : Evaluer la micro-porosité (structurelle) grâce au test du crayon. Il convient dans ce cas de faire un trait au crayon noir sur le carreau. Si le trait disparaît avec un chiffon blanc et de l’eau, c’est que le carreau n’est pas microporeux (entretien très facile). Sinon, il conviendra de prévoir un traitement d’entretien adéquat.